HISTOIRES COURTES : Roulez jeunesse

A première vue, fugace, on ne saurait affirmer s’il s’agit là de voyageurs, ou de danseurs émérites ces garçons et ces filles, qui passent, qui roulent, qui glissent… Parfois à toute vitesse, parfois s’envolant, et parfois encore dessinant de leurs corps ces figures improbables et pourtant pleines d’une poésie tout aussi urbaine que cet environnement qui leur est si naturel. Roulez jeunesse ! S’ils vont vite ce n’est pas pour défier le temps, c’est pour l’ivresse, sentir l’air qui devient vent et caresse leurs jambes. S’ils s’envolent ce n’est pas pour partir loin, vers quelque destination paradisiaque, non, leur paradis il est là, au bout de leurs pieds avec cette faculté qu’ils ont de défier la gravité juste par leurs sauts… Et quand ils glissent et sautent de rampes en marches, d’esplanades en murets, c’est bien plus que de simples acrobaties, c’est là une surprenante chorégraphie, maîtrisée, qui se dessine, nette, précise, audacieuse. Chaque élément de la rue, le moindre accident de bîtume, ce que les marcheurs ne voient plus ou pensent être obstacle, est pour eux opportunité, défi, ou amusement ! Aventures du quotidien sur macadam, c’est une harmonie urbaine qui se créé entre ceux là et la ville, une partition interprétée à quatre roues sur l’asphalte. Skaters, Roller-bladers, ces êtres là sont d’admirables explorateurs, de la cité et ses dédales, des aptitudes de leurs corps, ou des lois de la physique et de la gravité… Face à tout cela ils n’ont qu’une posture, une attitude téméraire et ludique, celle de repousser les limites et en jouer.