HISTOIRES COURTES : File la laine

Regarder faire, pour ne pas oublier, pour apprendre et puis faire… et se souvenir ! Il n’y a peut être plus que nos mères et nos grands mères, dont les mains connaissent encore l’ouvrage, habiles et sures, à dérouler ce fil de laine pour le nouer savamment le long des aiguilles. Lui se fera écharpe, pull, mitaine, c’est selon… Et vient le moment de porter sur soi ce savoir faire, ce fait-main au goût d’unique, au delà du fil et de la laine. Unique par ces gestes répétés à l’envie, une maille à l’endroit, une maille à l’envers, et tout ce temps qu’elles passent à nous le confectionner, toutes ses attentions qu’elles y mettent, tous ces souvenirs qui se promènent dans leurs têtes pendant que leurs mains travaillent, ce coeur à l’ouvrage qui occupe leurs pensées quand elles tricotent pour nous… C’est bien plus qu’une écharpe, un pull ou des mitaines qu’elles nous offrent, c’est beaucoup d’elles mêmes, c’est un lien, vivant, qui transmet, qui nous unit, c’est un fil d’Ariane, celui de nos familles, qui passe de nos grands mères à nos mères puis à nous… mais pour combien de temps, pour combien de générations, encore ?