Le sac photo ? DIY – Do It Yourself

 

Avoir un sac photo adapté à ses besoins est bien plus important qu’il n’y semble, ses sacs sont un véritable investissement dont le coût peut s’avérer assez élevé…

Etre photographe c’est plein de choses, c’est un regard, un état d’esprit, de la disponibilité, certes… C’est un métier que l’on qualifie d’artistique, et c’est aussi un métier technique, mais encore, c’est un métier assez physique… Surprenant ? Sachez qu’on part rarement en prise de vue avec un seul boitier et un seul objectif ! On part avec beaucoup plus, c’est à dire: plusieurs objectifs, le flash « Cobra », des adaptateurs qu’on met sur les flashs pour modifier sa lumière, des transmetteurs pour déclencher les flashs, une cellule pour mesurer la lumière, des piles, une batterie, un chargeur de batterie, des cartes mémoire, un lecteur de carte mémoire, des câbles, etc… A lui seul, ce sac peut peser entre 10 et 15 kilos, voir plus… Porter ça de temps en temps c’est un jeu d’enfant me direz vous, mais quand c’est votre métier et que c’est donc à chaque déplacement, je vous assure que votre dos vous le fera sentir à un moment ou un autre ! Et ça, c’est sans compter le trépied, et le kit lumière studio comprenant deux grosses têtes de flash avec leurs pieds, que l’on transporte aussi dans d’autres sacs prévus à cet effet…

Il faut donc prévoir un bon sac photo, assez spacieux pour y loger tout le matériel dont on a besoin, bien structuré pour ranger de façon pratique, et ce, sans oublier qu’il faut aussi protéger chaque élément des éventuels coups ou chutes, parce que oui, bien évidemment, en plus d’être onéreux le matériel peut être fragile, donc on en prend soin ! Mais pas que, il faut aussi penser à soi et là je fais référence à mon dos… Dans ce cas, une seule solution, ce qui roule c’est ce que je ne porte pas !!!

Mais voilà, ce type de sac ou petite valise à roulettes coûte une fortune… Il faut compter 150 € minimum, 250 € en moyenne et ça peut monter au delà de 450 € ! Alors oui, ils sont merveilleusement bien conçus ces sacs, mais ça reste très cher, et personnellement, pour l’instant, quitte à dépenser de pareilles sommes je préfère investir dans un nouvel objectif par exemple.  Il fallait donc que je trouve une solution qui me convienne… A force de me creuser la tête j’ai réussi à trouver le moyen de me faire le sac photo dont j’ai besoin et qui m’aura coûté moins de 60 € ajouté à quelques heures d’ajustement, et si je peux le faire tout le monde peux le faire !
D’abord choisir une petite valise imperméabilisée, légère, assez rigide, type valise de cabine à roulettes, avec des poches frontales et au moins une grande poche intérieure, on peut en trouver à moins de 50 € :

Sac photo double 1-2

Prévoir du papier bulle, des tubes de papier kraft froissé épais et autres matériaux de protection comme ceux que l’on trouve dans les emballages de colis expédiés via la poste !
Ouvrir le zip de la doublure du fond de valise, remplir les tubes de kraft avec le papier bulle, et placer les tubes de chaque côté des barres de la poignée télescopique, cela permettra de niveler le fond du sac et de protéger le matériel des coups extérieurs. Recouvrir l’ensemble d’une couche de papier bulle, si nécessaire. Une fois cela fait, refermer le zip de la doublure.

Sac photo DIY - do it yourself © Valérie Servant

Sac photo DIY - do it yourself © Valérie Servant

Acheter des casiers à bouteilles modulables en polystyrène expansé, 3 x 3 casiers (blocs de 3) à moins de 10 € dans les grandes surfaces. Mesurer la profondeur de la valise, dans mon cas environ 15 cm. Retrancher 2 à 3 cm, soit 12 cm de façon à laisser de l’espace pour pouvoir remplir par la suite la poche zippée à résille qui se trouve sur le côté opposé, soit le rabat de votre valise.  Tracer une ligne à cette hauteur sur les blocs de polystyrène. Découper 2 blocs au Cuter en suivant cette ligne. Puis, placer ces blocs à l’intérieur, en bas de la valise.

Sac photo DIY - do it yourself © Valérie Servant

Sac photo DIY - do it yourself © Valérie Servant
Il n’y a plus qu’à y ranger les objectifs, et autres accessoires (ici, le chargeur de batterie, le lecteur de carte mémoire, un flash cobra…). Selon son organisation personnelle il est possible d’y placer aussi d’autre objets comme les transmetteurs ou encore une cellule photo, etc… Pour ma part, les transmetteurs sont rangés dans les poches frontales. Dans les espaces restants, sont calés le boitier de mon appareil photo (derrière l’adaptateur « Ring Flash ») et des accessoires pour mon flash Cobra.
Dans la poche opposée j’ai rangé des câbles, mais je peux aussi y mettre un ordinateur portable !
Et tout ça reste bien en place même lorsque la valise est sur ses roulettes, c’est à dire en position verticale.

Sac photo DIY - do it yourself © Valérie Servant

Sac photo DIY - do it yourself © Valérie Servant

Il y a bien sûr des différences entre mon sac et celui ci-dessus tout à fait à droite, mais la plus flagrante pour moi reste… le prix ! Une autre possibilité bien sûr, est de récupérer les séparateurs rembourrés d’anciens sacs photos, acheter du Velcro adhésif en mercerie, le fixer sur le contour intérieur de la valise et ré-installer les séparateurs en modulant selon ses besoins les différents espaces de rangement.

Cependant et dans l’immédiat, cette solution reste la meilleure pour l’utilisation que j’en fait. En revanche je ne la recommande pas pour ceux qui font du reportage tout terrain et toute météo, ils préfèreront certainement un sac à dos, avec housse de pluie, car même si la grande majorité des sacs est imperméable, il peut y avoir parfois des infiltrations d’eau par les zips.

On peut se procurer ces housses ici : www.lovinpix.com/fr/housses-anti-pluie-pour-sacs

Les sacs et valises photos là : www.lovinpix.com/fr/sacs-valises-pour-equipement-photo