Comme un Van Oost

 

J’ai réalisé ce portrait en m’inspirant d’un tableau d’un maître flamand du XVIIème siècle : Jacob Van Oost le Vieux, « Portrait d’un jeune homme » vers 1640/1645.

J’ai toujours aimé les portraits de 3/4 et cet éclairage si particulier qu’est le Clair-Obscur, j’aime sa douceur, sa discrétion, sa délicatesse et sa pudeur, qui ne montre que l’essentiel et laisse deviner le reste. A mes yeux le Clair-Obscur est la lumière de l’humilité et de l’élégance, c’est pour cela que j’ai choisi cette oeuvre pour faire un portrait « comme un Van Oost ».

Il n’est pas rare, lorsqu’on est photographe, que l’on se prête au jeu du : « à la manière de… » afin de réaliser un portrait ou une série de photos. C’est enrichissant et valorisant. Car s’il est une évidence c’est que la photographie doit tout, ou presque, aux maîtres de la peinture que ce soit le classicisme, le baroque, ou la renaissance, qu’importe le courant, toutes ces oeuvres sont des leçons magistrales de composition, de compréhension et d’interprétation de la lumière et des couleurs, d’observation et de traduction des expressions du visage et du corps, de célébration de la nature… Alors se donner pour objectif de re-créer ces compositions, ces lumières, les postures des modèles pour réaliser une photographie « à la manière de… » c’est un peu plus qu’un simple exercice. C’est une étude minutieuse de ce qui fait la beauté ou la force du tableau, c’est comprendre ses lignes, sa composition, c’est lire la lumière chercher sa source, comprendre son intensité par la façon dont elle se pose sur le personnage et son habit, pour pouvoir la refaire en studio. C’est un travail qui se fait dans le calme et la concentration, avec précision et patience. Là le temps ne compte plus, on ne sait plus quelle heure il est, ni où on est, on est plongé tout entier au coeur de l’oeuvre, dans un sentiment de respect et de plénitude.

Comme un Van Oost Comme un Van Oost